Michel Dufranc

 

Madame, Mademoiselle, Monsieur, Chers Concitoyens,

J’ai reçu l’investiture des Républicains, de l’UDI, et de Chasse, Pêche, Nature et Traditions (CPNT) comme candidat aux élections législatives dans la 9ème circonscription de la Gironde, celle du Sud Gironde qui unit les Terres des Graves et du Sauternais au Bazadais, aux Landes Girondines et au Val de l’Eyre.
Une belle circonscription dont l’homogénéité des paysages, terres de vignes et forêts de pins dans sa plus grande surface, terre de Montesquieu et de Mauriac, dissimule une grande hétérogénéité des situations économiques et sociales.
J’y suis profondément enraciné, étant né dans une famille implantée dans le canton de la Brède depuis plusieurs générations de paysans, puis de médecins de campagne.

Maire de La Brède depuis 1995 après avoir été Conseiller Municipal puis Adjoint, j’ai l’expérience de l’élu local confronté au développement de nos territoires dans une proximité constante avec ses concitoyens.
J’ai consacré une bonne partie de ces 22 dernières années à faire de La Brède l’une des communes les plus attractives du Sud-Gironde, où l’accueil des nouveaux venus se conjugue avec le maintien et la promotion de l’identité locale. Avec mon équipe municipale, je me suis attaché à y développer un cadre de vie moderne mais respectueux de notre environnement, à y développer un haut niveau de services à la population et à promouvoir une vie associative, sportive et culturelle de grande qualité.

Avocat de profession, marié et père de quatre enfants, je dirige avec mon épouse un cabinet implanté à Bordeaux, La Brède et Arcachon, où nous ont rejoint deux de nos enfants également avocats.
Mes confrères m’ont élu Bâtonnier de Bordeaux pour les années 2010-2011, me confiant la responsabilité du quatrième Barreau de France. Ils m’ont ensuite désigné pour siéger au Conseil National des Barreaux et je siège encore au Conseil de l’Ordre de mon Barreau où j’ai été élu à quatre reprises depuis le début de ma carrière professionnelle.

Je ne suis donc pas un professionnel de la politique mais plutôt un citoyen engagé dans la vie politique, nourri de l’expérience irremplaçable que j’ai acquise dans mes différentes responsabilités d’Auxiliaire de Justice, de responsable socio-professionnel et d’élu local.

Je souhaite mettre cette expérience au service de notre pays, la France, dans ces moments où il doute de lui-même, des valeurs sur lesquelles il s’est construit, de son avenir, où il oscille entre la tentation du déclin et celle de l’aventure.

Je souhaite la mettre au service de notre belle circonscription que je connais depuis mes premiers jours, où j’ai été élevé, où je travaille et je sers depuis de nombreuses années. Elle est une France en petit qui cumule de merveilleux atouts et de graves handicaps. La fracture sociale, scolaire, numérique, s’y rend visible entre des secteurs péri-urbains proches de la métropole plus avantagés, et des secteurs ruraux qui accumulent les retards et les injustices, voire les menaces comme celles que représente le projet de LGV Bordeaux-Toulouse, Bordeaux-Espagne, que j’ai combattu depuis l’origine.

Je suis convaincu que la réponse à une grande partie de ces défis passe par des réformes profondes que les gouvernements successifs, et notamment le pouvoir socialiste sortant, n’ont pas su ou pas voulu conduire.
Il faut en priorité libérer l’économie pour créer de l’emploi et augmenter le pouvoir d’achat des français.
Dans nos territoires ruraux, il faut en particulier baisser les charges et les impôts des agriculteurs, artisans, petits entrepreneurs, et simplifier leur activité en abrogeant des normes inutiles. Il faut aussi lutter contre les déserts médicaux et garantir le pouvoir d’achat des retraités par la revalorisation de leur retraite.

Il faut faire de l’égalité d’accès au très haut débit pour tous les territoires une priorité nationale.
Il faut restaurer l’autorité de l’Etat pour assurer ici comme ailleurs une meilleure sécurité.
Pour cela, il est indispensable de dégager les marges de manœuvres financières que seule une réforme drastique de l’Etat et de ses modes de fonctionnement permettra d’atteindre.

Je m’engage à y concourir comme Député de notre belle circonscription.

Contact

Si vous souhaitez faire un un don ou être informé de l’actualité de Michel Dufranc,
vous pouvez laisser un message en remplissant le formulaire ci-dessous.

Faites un Don

soit 40,80 €

après réduction d’impôts

soit 34,00 €

après réduction d’impôts

soit 23,80 €

après réduction d’impôts

soit 17,00 €

après réduction d’impôts

soit 10,20 €

après réduction d’impôts

soit 5,10 €

après réduction d’impôts