Le sondage réalisé après l’émission de Pujadas le montre clairement : les gros bataillons des sympathisants de Macron vient de la gauche. Après les ministres de Hollande, voici donc ses électeurs de 2012. Quant au discours, c’est celui de Hollande, ce qui est normal, venant de l’un de ses plus proches conseillers devenu ministre. Beaucoup de vent et tout et son contraire a la fois . Rien à voir avec celui d’aucun des candidats de la droite et du centre dont les propositions séduisaient au total deux français sur trois il y a quelques mois, convaincus qu’ils étaient qu’il fallait en finir avec le Hollandisme et la gauche .
Alors, comment se fait il que des sympathisants de droite viennent encore faire l’appoint de ses électeurs ? Dans quelle langue faut-il leur expliquer qu’avec Macron, ils garderaient les 35 heures, les impôts, les charges et le trop-plein de normes qui étouffent notre pays et une administration toujours aussi pléthorique que ruineuse pour nos finances publiques aux privilèges intégralement maintenus ?